Grand Antigua

by l'Objet

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €5 EUR  or more

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    limited edition of 200 ex.

    Includes unlimited streaming of Grand Antigua via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 5 days

      €15 EUR or more 

     

1.
2.

credits

released June 26, 2019

All songs written, performed & produced by l'Objet
Recorded by Nicolas Balduyck, assisted by François Breux at Lock Groove Studio
Mixed by Théophane Bertuit & Julien Harpagès
Mastered by Théophane Bertuit at Polyphone records

Arnaud Boulogne : Synthesizer, Organ (1,2), guitar (1)
François Breux : Synthesizer (2)
Olivier Desmulliez : Synthesier (1), Guitar (2)
Julien Harpagès : Drums (1,2), Synthesizer (1)

Cover Picture : Sarah D'Haeyer
Artwork : Christophe Martin & Damien Breux and l'Objet


"Dans un voyage interstellaire de trente minutes composé de deux longues répliques, L’objet expérimente les sonorités cosmiques nourries d’un psychédélisme terrestre. Ses croisements de synthétiseurs séculaires hypnotisent notre ouie dans un dialogue stéréophonique palpitant (Grand Antigua). L’ensemble repose sur des rythmiques fouillées et infinies exécutées avec agilité. L’ennui ne guette jamais tant Grand Antigua recèle de subtilités nécessitant de multiples écoutes. Que ses notes de claviers se muent en orgues synthétiques ou en nappes électroniques, Grand Antigua ensorcelle par la limpidité de ses compositions. "
Baron Nichts - INDIEROCKMAG (www) - 09/2019

"(...) Deux morceaux de 15 minutes, durée permettant le déploiement progressif, autant que la pertinence due au format des deux faces du vinyle, deux morceaux de même humeur, celle de la claudication et des rutilances analogiques, les guitares elles-mêmes calant leur timbre sur celui des orgues. Les phases mélodiques, obligeant rapidement au fredonnement, s’imposent malgré la rigueur et la robustesse des squelettes rythmiques. Le premier morceau (la première face) éponyme du disque, montre ce jeu d’équilibre entre ce que la guitare ne veut abandonner (elle se revêt de delay) et la domination des orgues, ainsi le veut le fantôme krautrock circulant dans tout l’album. Rapidement, un pont de quelques dizaines de secondes, évoquant les extrémités le plus chaudes (voire, osons le mot, disco-funk) de Kraftwerk, vient poser la limite (discutable) du genre alors qu’ailleurs c’est plutôt une autre sorte de répétition qui domine : mécanique orangée, circularité analogique, bielles refroidies.

Mais il me semble que le sommet de ce disque se trouve sur le deuxième morceau, Toucan expansé, variation sur le thème d’un extrait du précédent album. Il impressionne par la pression vissée exercée sur le motif principal du clavier. Pan Sonic ont parfois effleuré la surface d’une apparition pop. Ici certains de leurs sons s’y baignent. La musique s’élabore par strates apparemment figées dans leur motif mais avec un peu d’attention, ou au contraire un peu d’abandon à la transe qu’ils génèrent, on contemple un subtil panorama de variations déclenchant l’envie d’un « static dancing » que le funk blanc avait su sublimer depuis les antithèses du post-punk réfrigéré et des séquences rythmiques échauffées. Je pense ici à un train suspendu, un volatile mécanisé dont les plumes augmentées, comme autant de wagons sur le monorail ou dans le couloir magnétique, propose un vol rectiligne, éminemment nocturne : le rêve en mouvement."
Denis Boyer - FEARDROP.net 09/2019

Quatuor au nom improbable initié par les deux membres du duo Harpagès, ce projet s’inspire du post-rock, de la cold-wave ou du krautrock pour cristalliser en deux titres de quinze minutes chacun une séduisante messe rock électronique, entre répétitions, progressions ou improvisations. Place à des transes frénétiques nourries aux arpégiateurs, à de nombreux soubresauts d’électricité, à des fûts plein de fougue ou à de jolies plages synthétiques dignes de Kraftwerk. Classe.
Emeline Marceau - LONGUEURS D'ONDES 12/2019

license

all rights reserved

tags

about

l'objet France

l'Objet actually : Arnaud Boulogne, Julien Harpagès & Olivier Desmulliez

• 2011 & 2015 two LPs on vinyl, "PLANK" & "TOUCAN" by Arnaud & Julien • 2019 a new vinyl : "GRAND ANTIGUA"

contact / help

Contact l'objet

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Grand Antigua, you may also like: